La règle d’or

Norman Rockwell : The Golden Rule - 1961

Norman Rockwell : The Golden Rule – 1961

Il existe une maxime morale qui propose de conformer mon agir à l’égard d’autrui sur ce que j’attendrais moi-même de sa part : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’ils te fasse » . Cette maxime a été retrouvée dans des textes très anciens ; c’est une règle morale « présente en tout temps et tout lieu quelles que soit la culture et l’époque » , c’est « La règle d’or » .  Pourquoi citer cette maxime, aujourd’hui, ici ? Parce qu’elle est un des piliers du vivre ensemble du fait de son universalité.

En 2013, la revue « Les Grands Dossiers des sciences humaines » a consacré un article à ce sujet : un tour complet… Cette règle a été évoquée au cours de la journée du samedi 9 janvier par le groupe qui essaie de répondre positivement à cette question : « Peut-on vivre fraternellement en politique ? »  Cliquer ici pour télécharger le document.

Liberté, égalité… et la fraternité ?

La vingtaine de personnes qui se sont réunies le samedi 9 janvier à Arny (91680 – Bruyères-le-Chatel) ont écouté l’enregistrement vidéo de Chiara Lubich sur le thème « Liberté, égalité… Qu’en est-il de la fraternité ? » Lors de son intervention à l’invitation de députés du parlement britannique en 2004, elle avait développé et proposé une réponse au questionnement d’alors après les attentats de New-York en 2001 puis de Madrid quelques semaines avant le rendez-vous. Pour la France, plus particulièrement, et pour ceux qui étaient réunis à Arny en tant qu’élus ou fonctionnaires de l’administration ou simples citoyens, cette réflexion est toujours d’actualité. Chiara Lubich propose la fraternité pour répondre au désarroi du monde et promet aux hommes et aux femmes politiques « de ne pas (les) laisser seuls en mettant à (leur) disposition le charisme de l’unité que le Ciel a accordé à l’humanité entière » .

Ce discours peut être visionné sur le site qui est consacré à Chiara Lubich en cliquant ici (puis cliquer sur la photo).

Le texte du discours pourra être téléchargé en cliquant sur le mot « Texte » qui figure dans la page de l’enregistrement vidéo.

Des échos de cette journée seront publiés ici dans quelques jours.

Coexister : un magnifique mouvement !

Lundi 4 janvier, Samuel Grzybowski était l’invité de l’émission Sur le rebord du monde de la radio RCF. Il a fondé le mouvement Coexister en 2009. Ce mouvement interreligieux de jeunes se définit comme « une association loi 1901 et une entreprise sociale, qui, par le biais du dialogue, de la solidarité, de la sensibilisation, de la formation et de la vie commune promeut la coexistence active au service du vivre-ensemble » .

Pour écouter l’entretien sur le site de la radio RCF (25 mn), cliquer ici.

Pour visiter le site du Mouvement, cliquer ici.

Quelqu’un d’entre-nous est-il en relation avec ce Mouvement ? Il serait intéressant de connaître son témoignage.

La passion de l’éducation conduit à « humaniser »

Au moment où le corps enseignant et les élèves vont reprendre les cours après les vacances clôturant le premier trimestre, voici un texte de réflexion. Il s’agit d’un dialogue entre des enseignants et le pape François sous forme de questions et réponses. Il a eu lieu le 21 novembre 2015 lorsqu’il a reçu les participants au Congrès mondial pour l’éducation organisé par la Congrégation pour l’Éducation Catholique. Le développement des réponses conduit à encourager à « humaniser les personnes ».

Le texte est accessible dans la page « Éducation et culture » par le menu « Les ressources ».

Pour y accéder directement, cliquer ici.

Vaincre l’indifférence et gagner la paix

Dans le cadre de la campagne pour la paix confiée par le Mouvement des Focolari au nom d’Humanité Nouvelle et de Jeunes Pour un Monde Uni à Marco Desalvo et Cecilia Landucci, ceux-ci nous écrivent et  nous invitent à prendre connaissance du message du pape François pour la « Journée mondiale de la paix » du 1er janvier 2016 :             La suite >