Semaine Monde Uni – 3

Semaine Monde Uni – 3 : troisième jour ; nous continuons d’accompagner la campagne des jeunes.

Semaine Monde Uni - 3

Aujourd’hui, nous nous arrêtons sur la colère : « Comment canaliser votre colère et votre agressivité liées au confinement ? » C’était le thème abordé par Ali Rebeihi dans son émission « Grand bien vous fasse » du 15 avril dernier sur France inter. Une émission à laquelle a participé notre amie Catherine Belzung en tant que professeure de neurosciences et chercheuse à l’INSERM avec Gérard Bonnet, psychanaliste, et Christophe Haag, chercheur en psychologie sociale.
Qu’est-ce qui nous énerve ? Que se passe-t-il dans notre cerveau quand nous explosons ? Que faire de notre colère alors que le confinement tape sur la tête ? Comment dériver votre colère ? Quelques conseils délivrés par des spécialistes pour apaiser nos humeurs et les conseils cinéma et télé. Confinement ou pas.

Source : www.franceinter.fr

Parce que la colère et l’agressivité ne contribuent pas à la paix et à la fraternité.

Pour suivre les animations par les jeunes, cette semaine :
Semaine Monde Uni : Time-out pour la paix

Aujourd’hui : Semaine Monde Uni - 3

Semaine Monde Uni – 2

Semaine Monde Uni – 2 : aujourd’hui, nous continuons d’être en phase avec les jeunes du Mouvement des Focolari qui vivent leur deuxième rendez-vous.

Semaine Monde Uni - 2

Se réconcilier en famille. Nous publions, sur ce thème, le récit d’un ami sur une situation qu’il a vécue :

C’est un événement qui date de l’entrée en adolescence d’un neveu et d’une nièce ; en l’occurrence des cousins. C’est un événement grave. Enfoui quelques années, il est ressorti à l’arrivée à l’âge adulte. Conseillé par son psychologue, l’un des deux a porté plainte. Terribles conséquences sur l’équilibre des familles et sur les relations entre les familles.

Je sentais la grand-mère désemparée de voir sa famille déchirée ; j’ai tenté quelque chose. Les deux ont accepté de se rencontrer en ma présence. L’entrevue n’a pas eu de résultats mais la rancœur n’a pas empiré. Toujours en relation avec les deux neveux, je peux dire que les tensions se sont apaisées sans, pour autant, que la réconciliation soit prononcée. Il reste, aussi, du chemin à faire de la part du frère et de la sœur d’un des deux.

Il faudra beaucoup de temps. Dans cette situation, je pense au renard du Petit Prince : « Apprivoise-moi ! ».

Pour suivre les animations par les jeunes, cette semaine :
Semaine Monde Uni : Time-out pour la paix

Aujourd’hui : Semaine Monde Uni - 2

Semaine Monde Uni – 1

Semaine Monde Uni – 1 : lancée en mai 1995, elle est promue par les jeunes du Mouvement des Focolari en collaboration avec d’autres mouvements, associations, institutions, communautés qui, sur les cinq continents, œuvrent pour la paix et la fraternité entre les peuples.

Semaine Monde Uni - 1

Et, pour nous, adultes, qu’est-ce que ce pourrait être ? Tommaso Sorgi, un membre italien du Mouvement humanité Nouvelle écrivait ces quelques lignes que nous laissons à votre réflexion :

Être un homme debout, être une femme debout, non pas en fuyant le monde, non pas en nous retirant du monde, mais au cœur même de notre activité humaine : dans la famille, au travail, dans la vie publique, au milieu des problèmes de notre ville, de notre pays, de l’humanité tout entière. « Amour social «, voilà ce que Chiara Lubich [fondatrice du Mouvement des Focolari] nous dit et nous explique si bien dans ses écrits spirituels. L’amour, dit-elle, ne peut se limiter « à notre vie privée, au rapport au coude à coude avec nos frères », il doit « s’étendre aux mille problèmes de l’humanité » . Tous ces problèmes sont les nôtres.

Pour suivre les animations par les jeunes cette semaine :
Semaine Monde Uni : Time-out pour la paix

Aujourd’hui : Semaine Monde Uni - 1

« Par-delà les murs de nos maisons »

Auteure-compositrice et interprète de ses chansons qu’elle partage en petit comité, Marie-laure Owalé s’exprime, ici, sur ce temps d’enfermement entre les quatre murs de nos maisons, pour nous protéger réciproquement d’un méchant virus. Écoutons-la dans le poème « Par-delà les murs de nos maisons » en attente de sa musique.

La suite >

Une société à reconstruire

Après avoir mis à son programme de session « Refaire société », en 2019, les Semaines Sociales de France prolongent le travail, la réflexion, l’exposé des réalisations, sur le même sujet. En 2020 : Une société à reconstruire. Après Lille, elle aura lieu au Palais des Congrès de Versailles les samedi 28 et dimanche 29 novembre. On peut penser que cette date de fin d’année ne sera pas remise en cause. Retenons-la dans nos agendas.

Une société à reconstruire

Les participants de 2019 avaient été impressionnés par le nombre important de réalisations, d’interventions effectuées de toutes parts dans la société par des groupes petits ou grands, spontanés ou institutionnels, pour apporter du lien. Cette session se déroulait au moment où le mécontentement exprimé par les « Gilets Jaunes » avait débuté ; décidée un an auparavant, elle n’était pas opportuniste mais bien dans un ressenti du malaise. La session de 2020 abordera le sujet après (espérons-le) une autre crise sanitaire, économique et sociale. Il y aura une solidarité à faire perdurer.