Comprendre, échanger sur l’Union Européenne

Pour se préparer à voter le 26 mai prochain, un groupe s’est donné un rendez-vous pour comprendre, échanger sur l’Union Européenne. Ils nous font part de leurs travaux.

Comprendre, échanger sur l'Union Européenne

Le 15 avril dernier, alors que Notre Dame de Paris brûlait, un petit groupe se retrouvait, tout brûlant d’interrogations sur l’Europe. Date historique sans nul doute, mais pourquoi pas marquée, elle aussi, par cette rencontre…
Réunie à Paris 15ème, une bonne vingtaine de personnes se sont retrouvées, pour échanger sur l’avenir de l’Europe, à l’occasion de ses prochaines élections.
À l’initiative d’Humanité Nouvelle, des « citoyens de base non spécialistes » ont cherché à communiquer mais surtout partager leur recherche pour connaître les enjeux et mieux se prononcer, lors des futures élections, le tout, à la lumière des valeurs portées par le Mouvement Humanité Nouvelle, expression sociale du Mouvement Focolari créé par Chiara Lubich.

La rencontre a débuté autour d’une présentation de l’organisation actuelle de l’Europe : Conseil, Parlement, Commission, représentation, budget, l’espace Schengen. Rien n’a été épargné pour faire connaître à ceux des participants, qui se sont avoués, nombreux, être assez ignorants de ces questions… La suite >

Europe : c’est le moment d’en parler – 20

Europe : c'est le moment d'en parler - 20Europe : c’est le moment d’en parler – 20. La réflexion du jour.

22 janvier 1963 et 22 janvier 2019 : du traité de l’Élysée à celui d’Aix-la-Chapelle entre la France et l’Allemagne, l’Europe à deux vitesses est en place. Il y a ceux qui avancent avec détermination sur la voie de l’intégration à tous les niveaux (politique, économique, militaire, etc.) et il y a ceux qui se contentent de rester à la fenêtre pour réprouver les autres parce qu’ils « s’occupent de leurs propres affaires ». Plus d’engagement et plus de participation : nous voulons une Europe qui n’abandonne personne.

« Si les peuples de l’Europe continentale parviennent à se regrouper en un système fédératif propre, avec un gouvernement et un parlement, une armée et une monnaie uniques et d’amples autonomies nationales, ils constitueront une force positive qui, en premier lieu, éliminera les conflits entre ses propres membres et pourra parvenir à des accords et des collaborations profondes et substantielles avec les autres grands systèmes, créant avec eux les organes nécessaires à la prévention des conflits armés entre eux. »
Igino Giordani dans Il Quotidiano, 1945

Source : www.facebook.com/Europetimetodialogue (en français)

Europe : c’est le moment d’en parler – 19

Europe : c'est le moment d'en parler - 19Europe : c’est le moment d’en parler – 19. La réflexion du jour.

Dans la revue italienne « La Civiltà Cattolica », une déclaration du Président des évêques de l’Union Européenne : les populismes veulent éloigner des vrais problèmes en organisant des danses autour d’un veau d’or.

L’auteur de cet article est l’archevêque de Luxembourg et président de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE). S’exprimant de son autorité de président et avec une approche pastorale, Mgr Jean-Claude Hollerich examine la situation sur le Vieux Continent et évalue en perspective les élections qui auront lieu pour le renouvellement du Parlement européen du 23 au 26 mai 2019. Dans son analyse pénétrante, l’article fait le point sur le processus d’intégration européenne, sur les populismes qui l’ont sapé en suscitant la peur, sur le débat sur « l’identité » qui ne peut se réduire à un passeport, sur l’importance de la démocratie, et sur d’autres sujets. L’auteur conclut en affirmant que l’intégration européenne doit s’opérer en faveur du citoyen et préserver la paix dans un monde plus dangereux que jamais. La suite >

Europe : c’est le moment d’en parler – 18

Europe : c'est le moment d'en parler - 18Europe : c’est le moment d’en parler – 18. La réflexion du jour.

Racines.

Les racines sont cachées, dans l’obscurité, invisibles, elles sont la vie. Pour comprendre qu’elles ne sont pas le passé mais le présent, bien vivant, il faut un grand traumatisme. L’incendie de Notre Dame a montré où sont les racines de l’Europe et combien elles sont importantes. C’est le futur qui a brûlé, pas le passé. La vie a brûlé, pas quelque chose de mort. Et comme parfois, c’est la mort d’un parent qui nous fait réciter la dernière prière dont nous nous souvenons encore, je suis sûr que, spontanément, beaucoup de Français, hier soir, auront récité le ‘Je vous salue Marie’. Des Français qui, comme nous, avaient oublié depuis longtemps le sens profond de cette cathédrale et de son nom si beau…

Comme dans la belle histoire de Raymond Carver, Cathedral, c’est seulement si nous sommes touchés par l’âme profonde de la France et de l’Europe, maintenant aveugle, que nous pouvons la reconstruire, ensemble. Cette âme profonde qui, contrairement à nous, n’a pas oublié ce qu’est une cathédrale. Une cathédrale, ce n’est pas un stade ou un supermarché : on ne peut pas  la reconstruire sans l’avoir vue, d’abord, dans notre âme. Courage Paris, courage l’Europe !

Par Luigino Bruni, professeur d’Économie politique à l’UMSA de Rome avec Marie-Pierre Verdalle (Nouvelle Cité) et Muriel Fleury (Focolari)

Source : www.facebook.com/Europetimetodialogue (traduit de l’italien)

 

Chaunu rend hommage à sa manière…

Dans l’édition de Ouest-France de ce mardi 16 avril 2019, le dessinateur-caricaturiste Chaunu rend hommage à sa manière, à la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Chaunu rend hommage à sa manière