8- Vie publique

Session des Semaines Sociales de France

Session des Semaines Sociales de FranceSamedi et dimanche avait lieu la session des Semaines Sociales de France pour échanger, sur « Quelle Europe voulons nous ? » . Les participants à cette 92ème session depuis 1904 ont entendu diverses personnalités qualifiées (politiques, philosophes, religieux, économistes et techniciens des administrations, jeunes) partager leurs remarques, leurs doutes, leur espoir sur l’avenir de l’Union Européenne.

Durant ces deux journées beaucoup de phrases ont été prononcées. Des phrases qu’on aimerait retenir, partager, à nouveau, avec d’autres. Voici un florilège de ces paroles qui ont été cueillies dans les tweets de plusieurs participants : La suite >

Une méthode de dialogue politique

Une méthode de dialogue politiqueA l’occasion des élections présidentielles aux États-Unis, la communauté des Focolari a expérimenté et proposé dans différents milieux une méthode de dialogue politique, un dialogue positif et constructif.

Un affrontement idéologique sans précédent

Au cours de la dernière année, les États-Unis ont vécu un affrontement idéologique sans précédent. Avant les élections de novembre, il y avait une grande préoccupation à propos de la direction que le pays allait prendre. Une vague d’émotions fortes a parcouru les États du Nord au Sud, générant des divisions entre tous, y compris dans les communautés des Focolari, présentes en différents lieux des États-Unis. Pour beaucoup, il s’agissait de choix terriblement difficiles. Les opinions étaient exacerbées, et divergentes. La suite >

Giorgio La Pira : une figure politique

Giorgio La Pira : une figure politiqueGiorgio La Pira : une figure politique dont il sera question ce mardi 27 juin 2017 sur la chaîne KTOtv à 20 heures 40.

L’homme politique

Giorgio La Pira, né le à Pozzallo en Sicile et mort le , est un universitaire et un homme politique italien. En 1946, La Pira entame sa carrière politique au sein du Parti de la Démocratie chrétienne. Il est élu député à l’Assemblée, où il jouera un rôle majeur dans les efforts de paix et de reconstruction du pays. En 1948, il est secrétaire d’État dans le gouvernement italien, poste dont il démissionnera un an après. Il retourne alors enseigner à l’université de Florence et fonde en 1950, avec Angiolo Orvieto, l’Amitié judéo-chrétienne de Florence, la première association de dialogue entre juifs et chrétiens en Italie. La suite >

Vincent Bourguet, ancien maire de Redon

Vincent Bourguet, ancien maire de RedonVincent Bourguet, ancien maire de Redon est venu partager son expérience aux journées de Nantes avec le recul de l’enseignant en philosophie. Il a été conseiller municipal puis premier adjoint puis maire comme il l’explique lui-même. Par ailleurs, il est enseignant en philosophie au lycée de Redon ainsi qu’en classes préparatoires à Rennes. Durant ses mandats, il a conservé son activité professionnelle.

Ce témoignage est personnel. En invitant cet ancien homme politique et philosophe, nous avons souhaité entendre une expérience et nous lui avons demandé s’il voulait bien apporter sa contribution à la réflexion du philosophe Frédéric Lenoir qui disait qu’on n’élirait pas des démagogues si on votait avec sa raison plutôt qu’avec ses émotions (sur la radio RCF le samedi 31 décembre 2016).

Nous avons enregistré son intervention ainsi que le débat qui a suivi. Nous publions l’enregistrement ici, avec son accord. Dans le but de faciliter l’écoute de ce document de 1 heure 10, il a été découpé en 21 séquences en leur attribuant un titre. Toutefois, nous mettons en garde l’auditeur qui serait tenté de piocher dans les fichiers en désordre lors de la première écoute car il risque de perdre le fil de l’intervention. La suite >

Les journées Humanité Nouvelle de Nantes

Les journées Humanité Nouvelle de NantesLes journées Humanité Nouvelle de Nantes consacrées à l’activité politique des élus et des citoyens ont rassemblé près de 40 personnes les 25 et 26 mars. Elles ont été conçues en collaboration avec le Mouvement Politique pour l’Unité. En cette période d’effervescence qui précède les élections, les participants ont pris le temps de comprendre, de relativiser et d’essayer de se positionner dans une activité qui, somme toute, fait partie de notre vécu à tous parce que nous partageons l’espace et les services publics avec tous ceux de la « cité ». La suite >