Du sud-est, nous recevons les nouvelles par Odile H. sur la situation de l’autre côté de la frontière franco-italienne ou arrivent beaucoup de migrants projetant de traverser la France et butant sur un passage fermé par les autorités françaises. Odile nous raconte comment elle s’est mise en action avec plusieurs de ses amis :

Suite à la fermeture de la frontière en juin entre l’Italie et la France de plus en plus de migrants se concentrent à Vintimille, affluant du sud de l’Italie. Le responsable de la Pastorale des migrants, a fait plusieurs réunions d’informations sur la situation dans notre département. Avant les vacances de la Toussaint je recevais un mail de Mariela F. et de Sylvie G. qui, de Menton, transmettait la liste des besoins établis par Manuela qui distribue les habits auprès des migrants par le biais de la Caritas italienne. J’ai donc re-basculé cette liste à mon carnet d’adresse et demandé qui voudrait bien m’accompagner à Vintimille avec la collecte d’habits.

Trois amies se sont proposées dont une qui parle couramment Italien et une autre avec une grande voiture pour y mettre notre « fructueuse récolte ». Un beau lien s’est créé avec Manuela qui nous a accueillis à la Caritas. Elle nous a aussi expliqué les problèmes rencontrés tout en triant les affaires avec elle. Ensuite, Agnès, une amie d’Érika, a rejoint notre petite équipe et nous propose déjà un lieu pour stocker les habits reçus. La semaine dernière nous nous sommes préparées à effectuer la visite à la Caritas de Vintimille.

En cliquant ici, vous pourrez télécharger le document qu’elle a transmis après leur retour de Vintimille dans lequel elle décrit la situation et transmet un appel à continuer l’aide par la collecte et la livraison de vêtements. Cet appel pourra être entendu surtout par ceux qui sont à proximité.

0 0