L’Économie de François, l’événement

L'Économie de Francois, l'événementAssise se prépare à accueillir plus de 2 000 économistes et entrepreneurs de moins de 35 ans venus du monde entier pour participer à l‘Économie de François, l’événement voulu par le Pape François et qui se tiendra du 26 au 28 mars. Plus de 3 300 candidatures sont arrivées de 115 pays. La ville de François sera organisée en 12 « villages », qui accueilleront le travail des participants sur les grands enjeux et les questions que pose l’économie d’aujourd’hui et de demain : travail et soins ; gestion et gratuité ; finance et humanité ; agriculture et justice ; énergie et pauvreté ; bénéfice et vocation ; politiques pour le bonheur ; CO2 des inégalités ; affaires et paix ; l’économie et la femme ; entreprises en transition ;  vie et modes de vie.

Le lien qui reliera les villages est indiqué par les paroles de l’évêque d’Assise, Monseigneur Domenico Sorrentino : « Le développement de l’événement est lié à Saint François, ses expériences et ses choix, qui valent aussi pour l’économie. Il a choisi entre une économie de l’égoïsme et une économie du don de soi. Son dépouillement face à son père et à l’évêque d’Assise est un symbole pour l’événement de mars et la raison pour laquelle le pape François a décidé qu’il se tienne à Assise. Nous espérons que l’esprit de cette ville va laisser une marque dans toutes les rencontres ».

Les participants à « L’Économie de François » sont de jeunes chercheurs et étudiants, des hommes d’affaires et des dirigeants, des innovateurs sociaux, des promoteurs d’organisations italiennes et internationales qui ont à faire avec l’environnement, la pauvreté, les inégalités, les nouvelles technologies, la finance inclusive, le développement durable : ils s’occupent de l’être humain.
La suite >

S’engager dans la vie publique

S'engager dans la vie publiquePlusieurs amis du Mouvement Humanité Nouvelle ont entamé la démarcher de se présenter aux élections municipales pour s’engager dans la vie publique, Au moment où ils prennent cette décision, nous proposons, ici, de mettre plusieurs textes à leur disposition pour les encourager et nourrir leur réflexion, outre la démarche de contact avec leurs potentiels électeurs.

Ce sont dans les discours de Chiara Lubich (fondatrice du Mouvement des Focolari) que nous prenons ces ressources. Elle s’est beaucoup exprimée sur la fraternité :

« La Révolution Française, malgré ses contradictions, avait entrevu ce que l’histoire a démontré par la suite : ces trois principes sont coextensifs : seul un frère peut reconnaître une pleine liberté et une parfaite égalité à son frère. »

Dans une autre intervention, elle décrit « le style de vie » de celui(celle) qui s’engage dans la gestion des affaires publiques : « Les acteurs du Mouvement Politique pour l’Unité sont : des hommes et des femmes politiques à tous les niveaux – agents des administrations, parlementaires, militants de parti – de quelque formation politique que ce soit, qui savent de devoir agir avec ceux qui détiennent réellement le pouvoir : les citoyens. Acteurs de ce Mouvement, ce sont aussi les citoyens qui s’emploient à être politiquement actifs ; ce sont notamment les jeunes qui un peu partout savent s’engager de façon admirable et passionnée dans leurs études de sciences politiques, par exemple, et veulent donner un apport de compétence et de recherche ; des fonctionnaires de l’administration publique, conscients de leur rôle spécifique. »

Précision : le MPpU n’est pas un parti mais un lieu de rencontre et d’échange sur le principe de la promotion de l’unité dans la vie publique extra partisane.

Deux textes sont téléchargeables dans la page où ils ont été déposés : cliquer ici.

Témoigner du dialogue entre religions

Témoigner du dialogue entre religionsVéronique Francou est engagée dans l’initiative Vivre ensemble à Cannes. Dans un livre qui vient de paraitre, elle veut témoigner du dialogue entre religions ; que les discours se rejoignent pour promouvoir la paix.

Au micro d’une radio, elle a raconté comment est né ce projet de livre :

« Assez jeune, j’ai été plongée dans la marmite de l’interreligieux et à 30 ans, j’étais présente à Assise lorsque le pape Jean-Paul II a rassemblé les dignitaires des grandes religions.
D’où vient ce désir de faire s’exprimer de grands noms sur la paix ? Ça se situe dans un temps où les religions sont très décriées : soit parce qu’elles utilisent le nom de Dieu pour perpétrer des crimes abominables soit en raison de repli identitaire où l’intolérance domine.
Tous les artisans de paix de toutes les traditions doivent se retrouver dans leurs valeurs communes pour pouvoir envisager l’avenir si on veut donner une chance à notre planète. »

Pour témoigner du dialogue entre religions, Véronique Francou a posé dix questions à des personnalités très diverses et a rassemblé les réponses dans le livre « Ensemble vers la paix » qui vient de paraitre aux éditions Saint-Léger Production.

Une agriculture respectueuse de la nature

Une agriculture respectueuse de le natureNous avons demandé le témoignage de Edmond qui est engagé pour une agriculture respectueuse de la nature, économiquement et socialement viable.

Humanité Nouvelle : Edmond, tu étais enseignant-formateur en Maison Familiale Rurale (que nous appellerons MFR) et tu t’es engagé avec fidélité, créativité et patience, depuis plusieurs années, avec un groupe d’agriculteurs innovants. Peux-tu te présenter ?

E.B. : Je m’appelle Edmond Bourges, de Fougères, marié à Christine depuis 44 ans – j’ai beaucoup de chance – nous avons accueilli  3 enfants et 5 petits-enfants. J’ai 72 ans.
J’ai été enseignant 14 années, en début de carrière, puis agriculteur 21 ans  et retour à l’enseignement en 2001 après un accident avec une machine. J’avance dans la vie avec le Mouvement des Focolari…

H.N. : Nous avons lu que tu croyais à deux réconciliations : celle avec la diversité des êtres et celle avec la nature. Peux-tu expliquer ? La suite >

La citoyenneté et la cité dans la pensée et l’action de Chiara Lubich

Dans le cadre des célébrations du centenaire de la naissance de Chiara Lubich, se tiendra à Trente, du 12 au 15 mars, l’événement La citoyenneté et la cité dans la pensée et l’action de Chiara Lubich. L’événement est promu par un réseau d’organes du Mouvement des Focolari : l’ONG New Humanity, le Mouvement Humanité Nouvelle, l’Institut universitaire Sophia, le Mouvement Politique pour l’Unité, EdU – Éducation Unité, HdC – Health Dialogue Culture.

Cet événement est centré sur la cité en tant que communauté de citoyens, de personnes actives soit dans leur immeuble, soit dans leur quartier, soit dans les associations, soit dans leur commune ou autre collectivité mais, aussi dans leur milieu professionnel. Dans tous les milieux oû ils sont présents… et responsables.

Le programme de ces 4 jours est constitué de plusieurs propositions :

  1. Une École internationale de citoyenneté de 4 jours pour 400 représentants du Mouvement international Humanité Nouvelle (avec traducteurs).
  2. Un séminaire Innovation politique et co-gouvernance le vendredi 13 mars dirigé par le MPPU – Mouvement Politique pour l’Unité dans les langues italiennes et anglaises.
  3. Un séminaire Pédagogie de communion et citoyenneté mondiale le vendredi 13 mars dirigé par EdU (Éducation Unité) en langues italienne et anglaise.
  4. Un séminaire Alliance thérapeutique : la réciprocité dans le processus de guérison le samedi 14 mars dirigé par HDC – Health Dialogue Culture en langues italienne et anglaise.
  5. Chiara Lubich et la cité : action et pensée à la lumière du charisme de l’unité dans un dialogue entre les niveaux local et mondial : un après-midi ouvert qui réunira les différents participants, pour approfondir l’apport de la pensée et de l’action de Chiara Lubich, pour un engagement dans la cité à la recherche du bien commun le samedi 14 mars à 15h00 (avec traductions).

Pour des informations plus complète, il est possible de télécharger ici le document de présentation des contenus publié par les organisateurs.