Les Français et la joie

Cliquer sur le graphique pour l’agrandir

Et si on s’intéressait à la joie au seuil de 2017 ! Étonnant mais intéressante regard porté sur les Français et la joie. C’est le sondage (Institut CSA) qui a été imaginé par la radio RCF (Radio chrétienne francophone qui émet en France et en Belgique) qui avait adopté le slogan “La joie se partage” il y a bientôt deux ans. Cette observation de la vie française peut-elle nous aider à faire progresser la fraternité ? Peut-être ! En tout cas, ils nous donnent des éléments sur les point forts et les points faibles. Et puis, cette constante qui était apparue dans d’autres sondages : “Le joyeux, c’est moi et pas l’autre” !…

RCF - La joie se partageRCF écrit :

Un sondage qui va à l’essentiel car parler de la joie c’est en effet parler de soi, de la vie, de la famille. Dans un contexte économique et social tendu, “la joie apparaît comme une arme, un moyen de faire face à la complexité” , explique Quentin Llewellyn. Lui qui a réalisé l’enquête confie, “c’est très intéressant d’étudier la joie, un sujet jusqu’à présent peu analysé dans les études d’opinion ; on s’attache plus souvent au bonheur” .

JoyeuxQuentin Llewelyn, de l’Institut CSA, commente les résultats :

Cette étude nous montre que la joie est une émotion d’autant plus importante à cultiver dans une période difficile, dans un contexte économique et social tendu. Et finalement la joie est vécue comme une force, comme un moyen de faire face” .

 

Serge Guérin, sociologue, spécialiste des séniors, professeur à INSEEC

Quand on est à peu près bien dans sa peau et bien en lien avec les autres on est déjà sans doute plus accessible à la joie.” . Il définit la joie comme un état de vie, une “attitude de l’esprit” . On peut être en joie même lorsque l’on a des problèmes. Même affaibli on peut donner du bonheur à l’autre. Pour lui, un des éléments essentiels de la joie c’est de ne pas être seul. Le sens c’est le lien avec l’autre. “Entre Camus et Sartre j’ai choisi, je suis du côté de Camus !” Pour ce sociologue spécialiste du grand âge, “l’enfer c’est quand il n’y a pas les autres” .

Pour accéder à la page de commentaire sur le site de RCF, cliquer ici.

Pour télécharger les résultats complets de l’étude en format PDF, cliquer ici.

Please follow and like us: