Revoir le lancement du parcours pour "prendre soin"Le samedi 20 juin s’est tenu le lancement du pathway « Dare to care ». Voici la possibilité de revoir le lancement du parcours pour oser prendre soin… de l’existence des autres, de l’environnement. Cet événement a eu lieu sous la forme d’une conférence à plusieurs voix transmise en direct par internet. Son enregistrement est maintenant disponible en ligne sur le site United World Project (Projet Monde Uni) avec la traduction opérée en direct par Rita Amidi, francophone du Liban.

Ce projet est un parcours, une interpellation dans laquelle nous engagent les jeunes du Mouvement des Focolari. Une voie avec des étapes, des paliers à franchir parce que « prendre soin » n’est pas automatique. « Oser prendre soin » nécessite de « s’abandonner » à l’empathie.

Outre les témoignages qu’ils ont donnés, les jeunes ont demandé à la professeur en philosophie sociale Elena Pulcini de leur apporter son point de vue. « Il faut éveiller ce que j’appelle des “passions” empathiques. Cependant, en même temps, le soin est resté quelque peu enfermé dans une acception essentiellement assistancielle qui, en anglais, est appelé “cure” et non “care”. Alors, moi, je m’attache à ce que “soin” soit avant tout “care”. Cela veut dire que le soin doit devenir un mode de vie. » déclare-t-elle. Et, plus loin : « J’ai beaucoup aimé un philosophe du XIXe siècle, […] Alexis de Tocqueville, qui disait que “nous devons éduquer la démocratie”. »

Affaire à suivre sur www.unitedworldproject.org/fr/ / www.facebook.com/uwpofficial/ / www.instagram.com/unitedworldproject/

0 0