Vivre la fraternité en politiqueVivre la fraternité en politique est un concept, une invitation, une recommandation de Chiara Lubich – la fondatrice du Mouvement des Focolari. Elle les a portés tout au long de ses rencontres avec les femmes et les hommes engagées en politique et, aussi, avec les citoyens.

Qu’est-ce que la politique ? Qu’est-ce que le politique ? Selon le Trésor de la Langue Française,

  • la politique est l’art de conduire les affaires de l’État [ou d’une collectivité publique], la science et la pratique du gouvernement de l’État (CNRTL),
  • la conduite effective des affaires publiques, menée, suivant certains principes, par les gouvernants de l’État (même source).
  • On peut aussi décliner le mot au masculin : le politique est tout ce qui a trait à la conduite des affaires de l’État (même source).

Qui fait de la politique ?

Bien entendu, on pense tout de suite aux femmes et aux hommes qui sont suivis, dont les propos sont continuellement rapportés, par les médias. Il s’agit de personnes qui se réunissent avec d’autres dans un parti. Ils définissent ensemble des programmes suivant certains principes. Ces programmes orientent les décisions prises dans les collectivités publiques pour lesquelles les électeurs leur accordent le pouvoir de les conduire..

Qu’ils adhèrent à un parti ou non, tous ceux qui sont élus pour diriger une collectivité publique font de la politique.

Tous ceux qui sont actifs dans des associations font de la politique parce qu’ils participent à la vie publique d’une manière ou d’une autre. C’est une action commune. Ils relaient l’action de la collectivité par leur animation, par la prise en main de l’aide à certains membres de la société (SDF, familles, etc.) et d’autres actions.  Ils aident les élus en leur apportant des informations utiles à leurs prises de décision. Pour certaines, les associations ont une reconnaissance particulière avec le statut d’ONG. Au revers de la médaille, nous pouvons avoir des groupes de pression (lobby) agissant plus dans les couloirs qu’en pleine clarté et des élus trop bienveillants envers ce comportement.

En participant à l’enrichissement national (et pas que…), les entreprises font de la politique

Et puis, chacun fait de la politique :

  • lorsqu’il vote,
  • lorsqu’il se rend à une réunion publique d’un (de) candidat(s) pour connaître son (leur) programme,
  • lorsqu’il participe à une réunion d’information de son maire ou de sa municipalité,
  • lorsqu’il prend des options dans son mode de vie qui concourent au bien commun, à la protection de l’environnement,
  • lorsqu’il est attentif au bien être de ses voisins en favorisant le vivre ensemble.

Tous, nous participons à la vie publique.

Comment bien vivre la politique ?

Regardons les recommandations qui ont été faites par Chiara Lubich ; celle de Igino Giordani – homme politique et écrivain italien qui a accompagné Chiara Lubich dans la naissance des Focolari – ; celle de Lucia Crepaz quand elle était présidente du Mouvement Politique pour l’Unité. Il s’agit d’extraits de discours ou d’écrits qui ont été rassemblés dans un document qui est téléchargeable ici.

Six textes qui sont des extraits et qui apparaissent sous les titres suivants : « Vivre la fraternité en politique », « La communauté universelle », « La politique est service », « Il faut du courage, il faut souffrir », « La dimension sociale de ‘l’idéal’ d’unité de Chiara Lubich » et « Une formation à la politique ».

Please follow and like us: