Semaine monde Uni – 5 : nous avançons dans cette semaine initiée par les jeunes.

Semaine monde Uni - 5

La paix avec l’environnement : Yves n’est pas qu’un passionné de la nature ; il l’admire, il la respecte et aime partager sa passion. Non seulement ! Il est très concret : jusqu’à promouvoir les jardins familiaux dans sa ville. Cette fois, il veut nous faire observer des oiseaux : Martinet ou Hirondelle ?

« Aujourd’hui, pendant la journée, sortons dehors et prenons le temps de lever nos têtes…

En ville, comme à la campagne, des oiseaux sombres à queue fourchue sillonnent le ciel en tout sens, à la poursuite des insectes dont ils se nourrissent… Martinets ou Hirondelles ? Facile…

  • Tout noir, c’est un Martinet (photo 1).
  • Avec un ventre plus ou moins clair : c’est une Hirondelle (2 : «rustique », 3 : « de fenêtre »).

Semaine Monde Uni - 5

Faut-il s’intéresser à ces oiseaux ?

  • Oui… d’abord : ils sont jolis et faciles à regarder…
  • ensuite, c’est une façon de voyager dans sa tête : à la fin de l’été ou à l’automne, ils disparaissent jusqu’au printemps… où partent-ils ? en Afrique tropicale (par la route de la Méditerranée et du Sahara)…
  • Troisièmement : c’est pour les aimer et les protéger :
    • découvrir leurs nids est assez facile pour les hirondelles (selon les espèces, à l’extérieur, sur le haut d’une fenêtre, ou dans un garage, une grange, avec une ouverture vers le dehors toute l’année…), c’est plus difficile pour les martinets (ils nichent sous les toits). Les hirondelles ont souvent disparu des grandes villes, et parfois des campagnes (faute d’insectes et de lieux pour nicher).
    • Comment les protéger ? Comme on les aime, on les connaît, et si on suppose qu’il y a un problème, on peut en parler à plusieurs, alerter, une association par exemple, qui a l’expérience de ce type de situation et qui peut aider à trouver des solutions, certaines sont faciles à réaliser comme protéger les nids, tu peux aussi m’écrire Protéger les hirondelles, c’est aussi une manière de nous protéger nous-mêmes, car, comme elles, nous sommes sensibles aux pollutions et à la dégradation de notre environnement.
  • c’est enfin une manière de dire merci, à Dieu créateur, et aux anciens qui ont veillé jusqu’à notre génération à préserver ces petites merveilles de la nature : saurons-nous faire de même ? »

Pour suivre les animations par les jeunes, cette semaine :
Semaine Monde Uni : Time-out pour la paix

Aujourd’hui : Semaine Monde Uni - 5

0 0