Attentats de Paris

Ce n’est pas le temps
des polémiques,

c’est celui de la fraternité,
c’est celui de la prière,
pour les croyants.

 

Avec un tweet de Michel Pochet,
du groupe des artistes d’Humanité Nouvelle

Le droit et l’environnement

http://www.umanitanuova.org/images/stories/partners/ced.gifAujourd’hui, vient de débuter à Castelgandolfo (Italie) le congrès international du réseau Communion et droit qui réunit des spécialiste du droit qui se penchent sur le traitement juridique de la protection de l’environnement : environnement dans la ville et le territoire, protection de l’environnement et responsabilité, responsabilité des entreprises, etc. dans une perspective de relation équilibrée entre l’homme et la nature. Vous trouverez, ci-dessous, le lien pour télécharger le communiqué de presse ainsi qu’un lien vers le site focolare.org qui en a fait une annonce. Ceux qui veulent en savoir plus pourront cliquer sur les liens de cette page qui font accéder à d’autres informations en anglais et/ou en italien. Le congrès se terminera le dimanche 15.

Pour télécharger et lire le communiqué de presse, cliquer ici.

Pour accéder à l’annonce par le site focolare.org, cliquer ici.

Vie foisonnante de Marseille à Cannes

Cette période avec jour férié au milieu de semaine est propice aux rencontres et activités diverses. De Marseille, nous recevons des nouvelles transmises par Carla au sujet de différentes rencontres entre Marseille et Cannes : des réseaux qui se complètent, des actions improvisées, des découvertes.

Hier la communauté de Cannes a eu la joie de rencontrer Achille Biffumbu. Un article est paru dans Nouvelle Cité n° 576 de novembre – décembre 2015 sous le titre « Au Congo, une ferme agroécologique » . Achille était dans la région parce qu’il travaille en lien avec une association dont le siège est près de Cannes. Nous avions invité certaines personnes au-delà de notre cercle ; une trentaine de participants ont partagé un repas convivial qui a permis un bel échange. Achille nous a parlé de ses projets et nous avons pu lui poser des questions intéressantes. Ce fut une occasion de tisser des liens et de nous ouvrir à des réalités parfois peu connues. En plus de la découverte du travail d’Achille et de son association, durant ce temps de partage simple et fraternel, les participants ont apprécié combien le soucis de fraternité est premier dans leur vie et combien sont importants les liens d’unité entre les pays et les hommes.

Comme nous étions le 11 novembre, jour spécial pour faire une action pour la paix et tout spécialement pour les migrants, nous avons proposé de nous associer aux Jeunes Pour un Monde Uni. Nous avons pu leur donner des vêtements qui pourraient être utiles pour acheminer à la Caritas de Vintimille (Italie voisine) et beaucoup de personnes étaient heureuses de pouvoir répondre à cet appel.

Samedi 7 novembre, une quinzaine de jeunes ont vécu une très forte soirée sur le sujet « Migrants » : témoignages de deux familles accueillies ici et des experts. Dimanche matin les mêmes jeunes sont allés chez les sœurs de Mère Térésa pour les aider à donner le repas aux personnes démunies.

Dimanche 8, avec mes amies, nous avons partagé un couscous chez une famille musulmane voisine avec la famille albanaise (en attente du droit d’asile) qu’elles sont en train d’aider.           Carla B.

Nouvelles des amis proches de l’Italie

Depuis la région la plus proche de l’Italie, Sylvie nous fait part de leurs activités. De l’autre côté de la frontière, à Vintimille, de nombreux migrants sont bloqués, empêchés d’entrer en France… Nos amis se préparent, néanmoins, à accueillir des migrants qui seraient envoyés par l’organisme de l’immigration.

En ce 11 du mois propice à faire quelque chose de concret pour les migrants, ci-joint un compte rendu sur la dernière réunion d’information organisée le 3 novembre à Nice par la pastorale des migrants pour aider à favoriser l’accueil de réfugiés. Cela peut peut-être aider localement. À Menton par exemple, notre effort va actuellement dans 2 directions :

  • Collecte de produits spécifiques pour constituer les kits pour les migrants destinés au Centre d’accueil de Vintimille (besoins renouvelés de vêtements chauds taille S et M, sous-vêtements propres S et M, chaussures pointures 38 à 42, produits d’hygiène de base). Merci Odile pour ton initiative de porter des affaires fin octobre avec tes amies, de continuer à ouvrir un réseau dans ce sens et maintien du lien avec Manuela de Menton qui fait cette distribution chaque jour au centre Caritas de Vintimille.
  • Réunion avec le curé de la paroisse P. P. Guglielmi et quelques personnes déjà engagées à Menton dans des actions humanitaires (épicerie solidaire, cours de français, Secours Catholique…) pour voir ensemble comment proposer l’accueil d’une famille chrétienne de réfugiés , soutenu par le maire et la sénatrice contactés pour confirmer leur accord.

A suivre, nouvelle réunion en vue…               Sylvie G.

Sylvie nous envoie un document intéressant qui contient plein d’informations pratiques qui peuvent être utiles à beaucoup d’entre nous qui sommes engagés dans l’accueil des migrants. Cliquer ici pour télécharger et lire ce compte rendu rédigé à Nice.

Aide à la Caritas de Vintimille

Du sud-est, nous recevons les nouvelles par Odile H. sur la situation de l’autre côté de la frontière franco-italienne ou arrivent beaucoup de migrants projetant de traverser la France et butant sur un passage fermé par les autorités françaises. Odile nous raconte comment elle s’est mise en action avec plusieurs de ses amis :

Suite à la fermeture de la frontière en juin entre l’Italie et la France de plus en plus de migrants se concentrent à Vintimille, affluant du sud de l’Italie. Le responsable de la Pastorale des migrants, a fait plusieurs réunions d’informations sur la situation dans notre département. Avant les vacances de la Toussaint je recevais un mail de Mariela F. et de Sylvie G. qui, de Menton, transmettait la liste des besoins établis par Manuela qui distribue les habits auprès des migrants par le biais de la Caritas italienne. J’ai donc re-basculé cette liste à mon carnet d’adresse et demandé qui voudrait bien m’accompagner à Vintimille avec la collecte d’habits.

Trois amies se sont proposées dont une qui parle couramment Italien et une autre avec une grande voiture pour y mettre notre « fructueuse récolte ». Un beau lien s’est créé avec Manuela qui nous a accueillis à la Caritas. Elle nous a aussi expliqué les problèmes rencontrés tout en triant les affaires avec elle. Ensuite, Agnès, une amie d’Érika, a rejoint notre petite équipe et nous propose déjà un lieu pour stocker les habits reçus. La semaine dernière nous nous sommes préparées à effectuer la visite à la Caritas de Vintimille.

En cliquant ici, vous pourrez télécharger le document qu’elle a transmis après leur retour de Vintimille dans lequel elle décrit la situation et transmet un appel à continuer l’aide par la collecte et la livraison de vêtements. Cet appel pourra être entendu surtout par ceux qui sont à proximité.