Luigino Bruni présente les vocations civiles

Luigino Bruni présente les vocations civiles

Samuel élit Saül

Lors de l’école/université d’Humanité Nouvelle qui s’est tenue du 28 février au 4 mars 2018, Luigino Bruni présente les vocations civiles.

Luigino Bruni est un économiste professeur d’économie à l’Université LUMSA de Rome et à l’Institut Universitaire Sophia près de Florence et, également, coordinateur général de l’Économie de Communion. Le 3 mars, il intervient devant les 300 participants rassemblée dans la région de Rome, tous engagés dans la société là ou ils vivent, dans les continents. La plupart sont des croyants des différentes Églises chrétiennes mais certains sont de religion musulmane et d’autres sans référence religieuse. La fraternité les rassemble, pour servir le bien commun.

À la demande des organisateurs, Luigino Bruni présente les vocations civiles :

« Le thème sur lequel on m’a demandé de parler est celui des vocations « civiles ». De mon côté, je n’aurais pas ajouté « civiles » parce que toute vocation l’est, même celle d’une religieuse cloîtrée, puisqu’elle concerne la vie humaine. Cela concerne la vie, qui est toujours civile puisqu’elle concerne l’humanité. Même si une religieuse cloîtrée vit séparée du monde, sa vocation concerne l’humanité : elle prie pour tous les hommes. Voilà donc un point qui me semble déjà très clair.

Au-delà de la façon dont elles prennent naissance et des formes qu’elles peuvent prendre, les vocations ont toutes un même langage qui peut-être religieux ou laïc selon le cas, mais qui ont rapport à la vie… ce sont là des faits compréhensibles par tous. »

Le texte de son intervention est disponible en cliquant ici.

Le contenu des Entretiens de Chartreuse 2018 est connu

Le contenu des Entretiens de Chartreuse 2018 est connuLe contenu des Entretiens de Chartreuse 2018 est connu ; il a commencé à être diffusé. Ceux-ci se dérouleront du 26 au 28 octobre 2018 au Centre Mariapolis de Saint-Pierre-de-Chartreuse (38). Le thème en sera : « La ville, enfer ou paradis » .

Les Entretiens de Chartreuse sont ouverts à ceux qui sentent la nécessité de s’engager dans une nouvelle façon de comprendre et de vivre la ville. Comment ? Par une approche interdisciplinaire et une méthode fondée sur l’échange. Tous les participants sont invités à collaborer de façon interactive à la réflexion. La suite >

La beauté de la diversité

La beauté de la diversitéLes traits des visages et leurs couleurs disent la diversité. Il suffisait de jeter un coup d’œil dans la salle, depuis la scène pour le remarquer : les 300 participants, de divers engagements dans le Mouvement des Focolari, sont arrivés de 31 pays du monde, nécessitant 11 traductions simultanées. Du 28 février au 4 mars, ils ont travaillé sur « La beauté de la diversité », un rendez-vous qui fait partie du parcours OnCity, commencé en 2016 à Castel Gandolfo.

Il y avait un besoin, exprimé depuis de nombreuses parties du monde, de contribuer à l’incarnation de la fraternité. En ce dixième anniversaire du décès de Chiara Lubich, la fraternité est de plus en plus reconnue comme un moteur du changement social. Il existe en effet des réseaux de relations humaines, professionnelles, politiques, de voisinage, capables de développer une nouvelle manière de vivre la vie sociale. En même temps, il y a encore des « tunnels », souvent obscurs, qui doivent être éclairés par le dialogue. La suite >

L’expérience de Patrick Meichel

L'expérience de Patrick MeichelIl est décédé il y a un mois ; occasion de partager le récit de l’expérience de Patrick Meichel en tant qu’artiste. C’est un écrit qui date de l’année 2009. Il y raconte comment il s’est lié avec plusieurs autres artistes dans une relation conviviale… mais plus encore.

Ensemble, ils ont créé l’association « D’un art à l’autre » . Il écrit : « Parfois des collaborations se nouent entre plusieurs artistes pour des réalisations communes : un vitrail commandé par les parents d’élèves d’une école, a été réalisé par un sculpteur et un peintre. Certains artistes ont décidé de passer plusieurs fois des vacances ensemble, pour avoir le temps de pénétrer dans l’univers artistique les uns des autres et échanger sur les livres, la musique, les films qui les ont marqués. » La suite >

Nature breaks limits

Nature breaks limitsDu 20 au 22 avril 2018, se tiendra à Rome le congrès international du laboratoire d’idée EcoOne intitulée NATURE BREAKS LIMITS :

  • La nature et les limites géographiques,
  • La nature et les limites technologiques,
  • La nature et les limites naturelles.

Les limites peuvent-elles être dépassées pour construire un avenir durable ?

Ce congrès sera animé en commun avec l’association d’éducation ISAC Pro.

La langue sera l’italien avec une traduction en anglais.

La journée du samedi 21 avril sera dédiée à la visite du bioparc, à celle du musée de la criminalité écologique et à la participation à l’événement Village pour la terre qui se déroulera à la Villa Borghese.

Télécharger le tract de l’événement ici (en italien) et en anglais ici.

Accéder à la page du site de EcoOne sur l’événement (en italien) et en anglais ici.