Economie et travail

Economie et travail – Humanité Nouvelle entend favoriser l’unité de toutes les femmes et de tous les hommes au travail : affirmer le primat de la dignité de la personne, promouvoir la valeur sociale du travail, instaurer une nouvelle vision et un nouvel agir économiques jusqu’à une Économie de Communion, vivre en étant conscients que la communion des biens est nécessaire dans la société. Ses membres s’engagent à identifier les causes des injustices et des pauvretés et à en déterminer les remèdes possibles, dans un effort commun.


Le travail pour l’homme (Chiara Lubich le 3 juin 1984)

Lors du congrès du 3 Juin 1984, Chiara Lubich a donné le fruit de 40 années de réflexions et de réalisations très concrètes du Mouvement des Focolari – dont elle était la fondatrice et la présidente – sous forme de lignes-programmes. Outre l’expérience du Mouvement, elle s’appuie également sur quelques passages de l’Évangile et sur la pensée sociale de l’Église : la primauté de l’homme sur le travail qui se réalise dans sa « socialité », dans sa participation au cosmos. Un texte qui n’a pas perdu son actualité en cette fin d’aout 2019.

Télécharger ici le texte de l’intervention.


Le pape François reçoit les délégués d’un congrès du syndicat CISL (28/06/2017)

À l’occasion de leur congrès qui affichait le slogan « Pour la personne, pour le travail », les délégués du syndicat CISL ont été reçus par le pape François. Reprenant le thème du congrès, il a affirmé que la personne s’épanouit dans le travail… mais qu’il lui faut des loisirs. Elle ne doit pas travailler trop jeune car elle doit étudier, ni trop longtemps car elle a droit à une juste retraite et doit laisser la place à des jeunes qui apportent de l’énergie, de l’enthousiasme, de l’innovation et de la joie de vivre. Il continue en disant que le syndicat doit être un « prophête » et une « sentinelle » . Il apporte sa nature sociale à l’économie, à l’entreprise et se préoccupe de ceux qui sont aux périphéries des activités.

Accéder au texte sur le site de vatican.va.

Télécharger le texte au format PDF en cliquant ici


Le pape François dialogue avec des travailleurs lors de son voyage à Gênes (27/05/2017)

En voyage à Gênes (Italie du nord), le pape François a rencontré le Monde de l’Économie et du Travail le samedi 27 mai 2017. Cette rencontre s’est déroulée sous forme de dialogue entre lui et quatre représentants de la diversité des situations. Si on veut résumer succinctement ses réponses on peut écrire :

  • À l’entrepreneur, il a recommandé d’être créatif et de se méfier des spéculateurs,
  • À la syndicaliste qui craint le développement de la précarité, il encourage un travail pour tous,
  • Au travailleur en formation il défend que la méritocratie est une valeur perdante,
  • Au chômeur, il réaffirme que le travail est le centre de chaque pacte social.

À lire pour découvrir les questions posées et les réponses.

Accéder au texte sur le site de vatican.va.

Télécharger le texte au format PDF ici.


Pape François : continuer à être semence, sel et levain d’une autre économie (04/02/2017)

1200 chefs d’entreprise, jeunes et étudiants de l’Économie de Communion, rencontrent le pape François, 25 ans après les débuts du projet. Ses souhaits et recommandation pour une « économie qui fait vivre parce qu’elle partage, inclut les pauvres, utilise les profits pour créer la communion. »

Accéder au texte sur le site de vatican.va.

Télécharger le texte au format PDF.


Pape François : les risques de l’argent, de l’honnêteté et de la fraternité (17/11/2016)

Recevant des entrepreneurs chrétiens réunis à Rome pour réfléchir sur leur rôle en tant qu’agents d’inclusion économique et sociale, le pape François a voulu apporter ses encouragements face à trois risques : le risque du bon usage de l’argent, le risque de l’honnêteté et le risque de la fraternité.

Accéder au texte sur le site de vatican.va.

Télécharger et afficher le texte au format PDF.


Pape François : un travail libre, créatif, participatif et solidaire (23/05/2015)

Le samedi 23 mai 2015, le pape François a reçu les Associations Chrétiennes de Travailleurs Italiens pour leur 70ème anniversaire. Après avoir déploré que le dieu-argent est au centre du système économique au lieu que ce soit l’homme ou la femme, il a développé comment « l’être humain exprime et accroît la dignité de sa vie » par quatre caractéristiques du travail.

Accéder au texte sur le site vatican.va

Télécharger et afficher le texte au format PDF


Vera Araujo : Les fondements de la culture du don (janvier 1999)

Vera Araujo est une sociologue brésilienne. En janvier 1999, à l’université de Plaisance, elle analyse quels hommes et quelle société peuvent réaliser une économie de communion : « la culture du don considère l’homme dans son essence et tient compte des relations et des comportements humains. »

Cliquer ici pour télécharger et lire le texte.