"L'Économie de François" c'est maintenant !Le rendez-vous « L’Économie de François », c’est maintenant ! C’est le 1er mai 2019 que le pape François avait invité les jeunes qui « se forment et commencent à étudier et pratiquer une économie différente, qui fasse vivre et non pas mourir, qui inclut et n’exclut pas, qui humanise et ne déshumanise pas, qui prenne soin de la création sans la piller. Un événement qui nous aide à être ensemble et à nous connaître, et qui nous conduise à faire un “pacte” pour changer l’économie actuelle et donner une âme à l’économie de demain. »

L’événement est transmis depuis Assise, la ville de François. En raison de la pandémie, il est entièrement en ligne pendant les trois après-midi :

Jeudi 19, vendredi 20 et samedi 21 novembre
de 14 heures à 18 heures 30

La session du jeudi 19 peut être revue ici : francescoeconomy.org -19  (choisir sa langue de traduction)
La session du vendredi 20 peut être revue ici : francescoeconomy.org – 20  (choisir sa langue de traduction)
La session du samedi 21 peut être revue ici : francescoeconomy.org – 21  (choisir sa langue de traduction). La session se clôturera à partir de 17h30 avec
les conclusions et un message vidéo du pape François.

Chaque séquence des trois jours peut être visionnée à partir de la page francescoeconomy – séquences

Le programme est affiché sur le côté de la page, en anglais ou téléchargeable ici, en français.

« L’événement de novembre n’est pas une répétition générale, ce n’est pas un exercice en vue de l’événement « réel » de 2021 : c’est l’EoF 2020, de cette année spéciale et unique – souligne Luigino Bruni, directeur scientifique de l’événement. Nous nous préparons à récolter les fruits de deux années de travail. Il y a deux ans, une seule idée et une seule équipe travaillaient ; aujourd’hui, plus de 1000 jeunes de plus de 100 pays du monde entier travaillent déjà sur The Economy of Francesco. L’événement de novembre sera également une fête pour les jeunes afin de célébrer la vie. La joie, la célébration sont des dimensions fondamentales de l’économie de François. François d’Assise était appelé le bouffon de Dieu, capable de voir la fraternité universelle là où d’autres ne voyaient que des problèmes, d’appeler la joie parfaite aussi l’expérience de la souffrance. Novembre sera donc une fête et l’étape importante d’un voyage qui a déjà commencé et qui se poursuivra dans le temps. Un processus qui n’a pas de maîtres et qui peut donc nous surprendre par des choses extraordinaires, car il a en soi la gratuité des jeunes, qui lorsqu’on les laisse s’exprimer librement, est la plus grande énergie vitale sur terre ». 

0 0