Être reconnaissantC’est un épisode qui met en action un voisin envers qui on peut être reconnaissant.

C’est un certain dimanche matin, il y a quelques mois, un matin de 4 novembre. Nous partions pour une fête de famille et nous devions rentrer 3 jours plus tard.

Je descends au sous-sol et rejoins la voiture garée devant la porte de garage.
Je déplace la voiture au bord de la rue avec l’intention de redescendre fermer la porte du garage.
Arrivé devant la maison, j’entreprends de charger les valises.
Nous sommes prêts ! Alors, nous partons.
La porte du garage n’est pas visible de là où est stationnée la voiture.

Le séjour se passe normalement et la fête en famille est joyeuse.
Nous rentrons le mardi après-midi.
Visite de notre voisin qui vient nous faire part de son décontenancement
en constatant, le dimanche, que notre porte de garage était ouverte et la lumière allumée à l’intérieur. De même, le lundi.
Il cherche comment nous joindre sur le mobile mais ne connaît pas le numéro.
Imaginant le pire, il prévient la gendarmerie qui entre et inspecte la maison, mallette du détective à la main.
Rien d’anormal. Ils éteignent la lumière et tirent la porte du garage.

Je remercie le voisin pour son attention.
Cependant, je voudrais marquer notre reconnaissance pour son geste.
Le temps passe et je ne trouve pas la forme que je pourrais donner à ce remerciement.
Début janvier, mon épouse me dit : « J’ai une galette des rois. Si on invitait les voisins ? ».
Bonne idée ! Et moi, je vais préparer un diplôme pour le voisin.
Ce fut fait et le voisin a reçu son diplôme du « Voisin super attentif ».

Être reconnaissant

0 0