Non classé

« Quelle Europe voulons-nous ? »

Quelle Europe voulons-nous ?« Quelle Europe voulons-nous ? » est la question posée par le Conseil des évêques de France. Regardons les réflexions qu’ils partagent dans ce texte rendu public le lundi 25 mars dernier. Un texte qu’ils ont élaboré, ensemble, dans une profonde communion.

Les signataires commencent par concéder que « le contexte est difficile », que l’électeur peut être déconcerté. Ils invitent, malgré tout, à participer. Ne pas « s’enfermer dans un schéma manichéen » (pour ou contre l’Europe) « mais dire quelle Europe nous voulons ; le modèle économique, social, culturel et spirituel qui nous semble le plus adapté pour notre continent aujourd’hui ».

Ils passent en revue des décisions favorables aux citoyens européens qui ont été prises et remarquent le climat de paix relative qui a succédé à « trois guerres franco-allemandes ». Une histoire récente qui a permis de faire progresser un climat de « dialogue, d’inclusion, de solidarité, de développement et de paix » selon les paroles du pape François.

Ils considèrent, ensuite, que c’est ensemble que les pays européens peuvent faire face aux grands défis qui ont une dimension mondiale comme l’immigration, l’économie et d’autres. Ils font remarquer que l’Europe est attendue par bon nombre de nations comme le fer de lance des relations internationales.

Ils terminent ce court texte en espérant « aider les citoyens européens à discerner la nature des choix à effectuer ».

Télécharger ici, le texte complet.

Europe : c’est le moment d’en parler – 6

Europe : c'est le moment d'en parler - 6Europe : c’est le moment d’en parler – 6. La réflexion du jour.

 

Étudions et regardons bien en face les obstacles et les difficultés. Étudions les autres possibilités et proposons les. Nous désirons vraiment la paix, et tout en affirmant la désirer, nous nous engageons pour unir l’Europe.” Alcide De Gasperi, Discours aux fédéralistes à Rome le 4 novembre1950.

 

Alcide De Gasperi est un homme d’état italien. Après la Seconde Guerre mondiale, il fonde la Démocratie chrétienne. Président du Conseil de 1945 à 1953, il est considéré comme l’un des Pères de l’Europe, aux côtés de Robert Schuman, Jean Monnet, Johan Willem Beyen, Paul-Henri Spaak et Konrad Adenauer. (Source : Wikipedia)

Europe : c’est le moment d’en parler – 1

Europe : c'est le moment d'en parlerEurope : c’est le moment d’en parler – 1. La réflexion du jour.

Le rêve d’une Europe unie se déploie sur les décombres des guerres mondiales du siècle dernier. Les européens de l’époque ont compris qu’il n’y avait qu’ensemble que nous pouvions atteindre la paix et le développement. Aujourd’hui, beaucoup d’entre eux travaillent pour réaliser ces objectifs, même si l’on voit quelques nuages à l’horizon : souverainisme, velléités d’autonomie et politiques migratoires contestées. Quelle Europe pour le troisième millénaire ? Le Mouvement des Focolari a l’intention de contribuer à la réflexion avec les idéaux acquis par une expérience enracinée dans l’unité.

Mots en arc-en-ciel

Mots en arc-en-cielJean-Paul Teyssier nous annonce les soirées de spectacle Mots en arc-en-ciel.

Ce spectacle sera donné par un groupe d’artistes de 3 ou 4 générations et cultures différentes avec trois poètes et deux danseurs, de 18 à 68 ans. Plus un metteur en scène congolais. Il sera représenté les jeudi 24 mai, vendredi 25 mai et samedi 26 mai 2018 à 21h00 au TNT (Terrain Neutre Théâtre), 11 allée de la Maison Rouge à Nantes

Jean-Paul nous a déjà fait part de sa collaboration avec un groupe d’artiste de Nantes

Réservations 02 40 12 12 28
Prix des places : – Tarif Plein : 12 €  – Tarif Réduit : 9 €  – Tarif enfant moins de 12 ans : 6 €
Tram : lignes 2 & 3 arrêt Hôtel Dieu

 D’autre part, il nous fait part que le 2 juin 2018, à 17h, il sera invité pour interview et lecture publique de quelques-uns de ses poèmes
Bibliothèque des Olivettes
2 rue des Olivettes, Nantes.
Ouvert à tous, entrée et sortie libres.

Luigino Bruni présente les vocations civiles

Luigino Bruni présente les vocations civiles

Samuel élit Saül

Lors de l’école/université d’Humanité Nouvelle qui s’est tenue du 28 février au 4 mars 2018, Luigino Bruni présente les vocations civiles.

Luigino Bruni est un économiste professeur d’économie à l’Université LUMSA de Rome et à l’Institut Universitaire Sophia près de Florence et, également, coordinateur général de l’Économie de Communion. Le 3 mars, il intervient devant les 300 participants rassemblée dans la région de Rome, tous engagés dans la société là ou ils vivent, dans les continents. La plupart sont des croyants des différentes Églises chrétiennes mais certains sont de religion musulmane et d’autres sans référence religieuse. La fraternité les rassemble, pour servir le bien commun.

À la demande des organisateurs, Luigino Bruni présente les vocations civiles :

« Le thème sur lequel on m’a demandé de parler est celui des vocations « civiles ». De mon côté, je n’aurais pas ajouté « civiles » parce que toute vocation l’est, même celle d’une religieuse cloîtrée, puisqu’elle concerne la vie humaine. Cela concerne la vie, qui est toujours civile puisqu’elle concerne l’humanité. Même si une religieuse cloîtrée vit séparée du monde, sa vocation concerne l’humanité : elle prie pour tous les hommes. Voilà donc un point qui me semble déjà très clair.

Au-delà de la façon dont elles prennent naissance et des formes qu’elles peuvent prendre, les vocations ont toutes un même langage qui peut-être religieux ou laïc selon le cas, mais qui ont rapport à la vie… ce sont là des faits compréhensibles par tous. »

Le texte de son intervention est disponible en cliquant ici.