8- Vie publique

Semaine Monde Uni – 6

Semaine Monde Uni – 6 : au sixième jour, il s’agit d’étendre son désir de paix à toute la société.

Semaine Monde Uni - 6

La vie de la société occasionne quelquefois des déconvenues, voire des déceptions douloureuses. Une conseillère municipale sortante raconte le dépassement de son échec aux dernières élections :

Le 15 mars, jour des élections municipales, j’ai vécu une expérience douloureuse. Je n’ai pas été réélue sur la liste des conseillers municipaux !  Je sais que je le dois à la  « trahison » de notre maire, avec laquelle j’avais pourtant tellement apprécié de travailler depuis 6 ans, en tant que première adjointe.

Il est probable que mes approches pour une plus grande fraternité et une écoute et un respect envers ceux que notre maire considère comme ses ennemis ont joué contre moi. Elle est contre l’idée d’un rapprochement entre communes et la mise en place de commissions extra municipales. Autant d’aspects auxquels j’étais très attachée.

Puisant dans mon intime, j’ai surmonté ma déception jusqu’à me réjouir de cet échec. J’ai pu alors envoyer un texto de félicitations :

« Toutes mes félicitations pour cette élection. J’ai voté pour toi et pour certains. Bon vent donc à la nouvelle équipe. Je te maintiens toute ma confiance  malgré ma déception. Lorsque je parle à tes adversaires, je ne joue pas double jeu : vivre la fraternité en politique va jusqu’à aimer ou au moins respecter ses adversaires. Si je t’ai manqué de respect en comptant trop sur la confiance réciproque que nous avions acquise, pardonne-moi. Je sais que je peux être maladroite quand je ne suis pas d’accord avec quelqu’un. Ma maison te sera toujours ouverte si tu as besoin de me parler ».

Quelques jours plus tard, des échanges  ont pu avoir lieu entre nous. Elle m’a demandé des conseils pour le suivi des personnes ayant contracté le Covid 19.  Peu de temps après, j’apprenais que les anciennes équipes municipales étaient prorogées dans leur mandat jusqu’à la fin juin. J’ai pu assumer mes responsabilités, délivrée de toute animosité et rancœur.

Pour suivre les animations par les jeunes, cette semaine :
Semaine Monde Uni : Time-out pour la paix

Aujourd’hui : Semaine Monde Uni - 6

Des nouvelles des campagnes de signatures

Il y a quelques jours, nous en avons fait écho dans deux articles, voici des nouvelles des campagnes de signatures :

L’Appel à un cessez-le-feu mondial a été relayé et abondamment soutenu puisque beaucoup ont signé à travers le monde comme le montre la copie d’écran ci-dessous qui date d’hier soir :

Des nouvelles des campagnes de signaturesIl est à souhaiter que les belligérants prennent en compte ce grand nombre.Des nouvelles des campagnes de signatures

L’autre campagne Stop embargo envers la Syrie est plus modeste. Elle arrivera bientôt à un objectif beaucoup plus faible.

Faut-il lui donner un second souffle pour qu’elle soit convaincante ?

Bien engagé dans sa ville

Bien engagé dans sa villeAujourd’hui, regardons du côté de Joël Bourquardez. Joël est marié avec Sophie ; ils ont cinq enfants. Avant le début de sa retraite, il y a 3 ans, il était déjà bien engagé dans sa ville de Thann (Haut Rhin) : dans la paroisse, au niveau de la commune comme membre du Centre Communal de l’Aide Sociale (CCAS), comme bénévole pour aider à l’Épicerie sociale et président de l’Association Familiale de Thann.

Son engagement est aussi avec le Mouvement Humanité Nouvelle, au service de la fraternité et du « Vivre Ensemble ».

Avant les élections, Joël nous a confié : La suite >

S’engager dans la vie publique

S'engager dans la vie publiquePlusieurs amis du Mouvement Humanité Nouvelle ont entamé la démarcher de se présenter aux élections municipales pour s’engager dans la vie publique, Au moment où ils prennent cette décision, nous proposons, ici, de mettre plusieurs textes à leur disposition pour les encourager et nourrir leur réflexion, outre la démarche de contact avec leurs potentiels électeurs.

Ce sont dans les discours de Chiara Lubich (fondatrice du Mouvement des Focolari) que nous prenons ces ressources. Elle s’est beaucoup exprimée sur la fraternité :

« La Révolution Française, malgré ses contradictions, avait entrevu ce que l’histoire a démontré par la suite : ces trois principes sont coextensifs : seul un frère peut reconnaître une pleine liberté et une parfaite égalité à son frère. »

Dans une autre intervention, elle décrit « le style de vie » de celui(celle) qui s’engage dans la gestion des affaires publiques : « Les acteurs du Mouvement Politique pour l’Unité sont : des hommes et des femmes politiques à tous les niveaux – agents des administrations, parlementaires, militants de parti – de quelque formation politique que ce soit, qui savent de devoir agir avec ceux qui détiennent réellement le pouvoir : les citoyens. Acteurs de ce Mouvement, ce sont aussi les citoyens qui s’emploient à être politiquement actifs ; ce sont notamment les jeunes qui un peu partout savent s’engager de façon admirable et passionnée dans leurs études de sciences politiques, par exemple, et veulent donner un apport de compétence et de recherche ; des fonctionnaires de l’administration publique, conscients de leur rôle spécifique. »

Précision : le MPpU n’est pas un parti mais un lieu de rencontre et d’échange sur le principe de la promotion de l’unité dans la vie publique extra partisane.

Deux textes sont téléchargeables dans la page où ils ont été déposés : cliquer ici.

Unir les compétences des services

Unir les compétences des servicesNous recevons du département du Loiret le récit de l’engagement réussi de plusieurs services départementaux qui ont voulu unir les compétences des services pour une action en faveurs de jeunes.

Le contexte nous est donné par l’article publié sur le site internet du département :

Le Département du Loiret a souhaité que ses collégiens s’ouvrent un peu plus à la culture historique, et notamment au devoir de mémoire, pierre angulaire d’une future citoyenneté avertie. Il a ainsi organisé, pendant les vacances de la Toussaint, un séjour pédagogique, le Parcours citoyen, et a emmené ses jeunes à la découverte de lieux emblématiques des Première et Seconde guerres mondiales.

Notre correspondante nous écrit :

Je travaille dans une des nombreuses directions de mon Département, nommée Archives départementales.
La suite >