8- Vie publique

Une Europe ouverte qui accueille et qui dialogue

Une Europe ouverte qui accueille et qui dialogue Matera [1] Capitale européenne de la culture 2019, la présidente et le coprésident des Focolari ont lancé un appel fort en faveur d’une Europe ouverte qui accueille et qui dialogue.

Une conférence « La culture de l’unité au service de la ville… »

La « ville des Sassi » comme modèle vivant pour une coexistence plus harmonieuse, plus juste et plus fraternelle. Tel est le défi que Maria Voce et Jesús Morán ont lancé ce samedi 22 juin 2019 à Matera, capitale européenne de la culture 2019. Une conférence « La culture de l’unité au service de la ville : occuper le temps et l’espace », organisée par la communauté des Focolari et l’association l’Elicriso de Matera s’est tenue. La présidente et le coprésident des Focolari ont envoyé un message fort à l’Europe, invitant le vieux continent à retrouver sa mission : montrer au monde que la diversité peut exister sans étouffer les différences et sans porter atteinte à leur identité.

Une culture de dialogue, d’hospitalité, de fraternité

La suite >

Europe, la grande inconnue

Europe, la grande inconnueEurope, la grande inconnue est le titre d’un article de la revue bimestrielle Nouvelle Cité qui donne le pouls de sept des vingt-huit pays qui composent l’Union Européenne, avant l’élection des députés qui aura lieu du 23 au 26 mai selon les pays.

Nouvelle Cité est une maison d’édition issue du mouvement des Focolari très actif dans les domaines inter-religieux et interculturel – qui s’adresse au grand public avec des ouvrages accessibles, solides et ouverts. La revue Nouvelle Cité, avec son slogan « Partager sa foi en un monde plus fraternel » exprime un objectif de transmission, de formation et d’ouverture au monde, un christianisme incarné capable d’être en dialogue avec notre époque.

La rédaction de Nouvelle Cité a demandé à ses confrères des rédactions de Neue Stadt, de Cidade Nova, de Ciudad Nueva, de Città Nuova et à des correspondants de République Tchèque et de Hongrie de donner la température de leur opinion publique.

Nous avons extrait l’article en question de la revue n° 597. Il est téléchargeable ici.

Source : « Europe, la grande inconnue », revue Nouvelle Cité – Transparence, tout dire ?, n°597, mai-juin 2019, pages 4-6

Europe, la grande inconnue

https://www.nouvellecite.fr/librairie/transparence-tout-dire-mai-juin-2019/

Comprendre, échanger sur l’Union Européenne

Pour se préparer à voter le 26 mai prochain, un groupe s’est donné un rendez-vous pour comprendre, échanger sur l’Union Européenne. Ils nous font part de leurs travaux.

Comprendre, échanger sur l'Union Européenne

Le 15 avril dernier, alors que Notre Dame de Paris brûlait, un petit groupe se retrouvait, tout brûlant d’interrogations sur l’Europe. Date historique sans nul doute, mais pourquoi pas marquée, elle aussi, par cette rencontre…
Réunie à Paris 15ème, une bonne vingtaine de personnes se sont retrouvées, pour échanger sur l’avenir de l’Europe, à l’occasion de ses prochaines élections.
À l’initiative d’Humanité Nouvelle, des « citoyens de base non spécialistes » ont cherché à communiquer mais surtout partager leur recherche pour connaître les enjeux et mieux se prononcer, lors des futures élections, le tout, à la lumière des valeurs portées par le Mouvement Humanité Nouvelle, expression sociale du Mouvement Focolari créé par Chiara Lubich.

La rencontre a débuté autour d’une présentation de l’organisation actuelle de l’Europe : Conseil, Parlement, Commission, représentation, budget, l’espace Schengen. Rien n’a été épargné pour faire connaître à ceux des participants, qui se sont avoués, nombreux, être assez ignorants de ces questions… La suite >

« Quelle Europe voulons-nous ? »

Quelle Europe voulons-nous ?« Quelle Europe voulons-nous ? » est la question posée par le Conseil des évêques de France. Regardons les réflexions qu’ils partagent dans ce texte rendu public le lundi 25 mars dernier. Un texte qu’ils ont élaboré, ensemble, dans une profonde communion.

Les signataires commencent par concéder que « le contexte est difficile », que l’électeur peut être déconcerté. Ils invitent, malgré tout, à participer. Ne pas « s’enfermer dans un schéma manichéen » (pour ou contre l’Europe) « mais dire quelle Europe nous voulons ; le modèle économique, social, culturel et spirituel qui nous semble le plus adapté pour notre continent aujourd’hui ».

Ils passent en revue des décisions favorables aux citoyens européens qui ont été prises et remarquent le climat de paix relative qui a succédé à « trois guerres franco-allemandes ». Une histoire récente qui a permis de faire progresser un climat de « dialogue, d’inclusion, de solidarité, de développement et de paix » selon les paroles du pape François.

Ils considèrent, ensuite, que c’est ensemble que les pays européens peuvent faire face aux grands défis qui ont une dimension mondiale comme l’immigration, l’économie et d’autres. Ils font remarquer que l’Europe est attendue par bon nombre de nations comme le fer de lance des relations internationales.

Ils terminent ce court texte en espérant « aider les citoyens européens à discerner la nature des choix à effectuer ».

Télécharger ici, le texte complet.

Avec ou sans père

Avec ou sans pèreNous voyons la société évoluer. La famille elle-même n’a plus un cadre uniforme. Pour différentes raisons les enfants y vivent avec ou sans père ; et, aussi, l’inverse. Le législateur est amené à adapter le code qui régit les relations à l’intérieur de la famille : soit accompagner l’évolution, soit répondre à des demandes exprimées par des groupes.

Observatrice de cette société par ses relations, notre amie France de Lagarde veut alerter son député qui aura prochainement à voter sur des textes qui permettront une évolution sereine. Des textes, parfois contradictoires.

France expose d’entrée ce qu’elle voit comme une contradiction :
La suite >