5- Vie sociale et art

Journée de la femme

Journée de la femmePour la journée de la femme 2019, voici quelques initiatives de plusieurs d’entre elles découvertes dans les communications du Mouvement des Focolari et recensées par notre ami Guido B.

En Inde, Patricia de Mumbai (Bombay), ancienne joueuse internationale de hockey, découvre un enfant qui vole des portables pour pouvoir manger. Elle l’invite à venir jouer au foot en lui offrant les chaussures, d’autres jeunes viennent aussi et partagent avec lui le repas qu’ils ont apporté. Les enfants n’apprécient pas les noms de leur quartier : « Voleurs de maison », « Voleurs des fruits » ; alors elle donne à chaque quartier un nom de couleur. Elle tient aussi à ce qu’ils aillent à l’école et va même voir leur cahier de notes. Les jeunes disent d’elle : « C’est un ange ».

Au Kenya, Eunice, criminologue, raconte comment elle cherche à comprendre les personnes qui ont fait des délits et comment elle réussit à régler par exemple un vol entre des connaissances. Ses collègues lui avaient dit de mettre le voleur en prison mais elle est allée voir les deux personnes. Le voleur, père de jeunes enfants a été d’accord pour restituer toute la somme et l’autre pour lui pardonner.
La suite >

Comment appréhender cette crise de société ?

Comment appréhender cette crise de société ?Nous nous sommes demandés : comment appréhender cette crise de société ? Une crise qui est apparue sans crier gare.

Un groupe s’est formé sur l’invitation de Frédéric pour échanger sur cette actualité. Le dialogue a eu lieu sous la forme d’une conversation par conférence téléphonique que permet maintenant la technologie. Contrainte ? Oui ! Cette forme fait appel à l’écoute, à la discipline, au respect des règles émises antérieurement ou au début de la séquence. Voici ce qui s’est dégagé de cet échange.

Tout d’abord, on peut dire que les points de vue, les sensibilités se sont exprimés. Les sept présents étaient motivés dès l’annonce de leur participation. Et les analyses étaient différentes :
La suite >

Une démarche concertée a plus de chance…

Une démarche concertée a plus de chance...Le récit suivant nous montre qu’une démarche concertée a plus de chance… d’aboutir. Cela demande une attitude d’empathie envers les co-rédacteurs et envers la destinatrice qui détient la décision. Un récit pas si banal parce qu’il montre l’attention constante de ce groupe envers son entourage ; ce que nous appelons « l’harmonie sociale ».

« Nous sommes quelques amis à visiter régulièrement l’une d’entre nous dans sa résidence retraite.  Il y a environ deux ans, nous nous sommes assez vite aperçus de la difficulté pour les résidents de sortir à l’extérieur avec leur déambulateur, la porte d’entrée étant particulièrement lourde et difficile à maintenir quand on a les mains occupées.

Nous avons donc proposé à notre amie résidente d’en parler avec la directrice et de suggérer de rendre cette porte automatique afin de faciliter les sorties et les entrées. Puis nous avons pensé qu’une lettre était peut être plus indiquée pour pouvoir bien exprimer les besoins des personnes concernées. Trois d’entre nous ont pris le temps de se partager leurs idées par échange de courriels ou en se visitant et en la soumettant, bien sûr, à la principale intéressée. 

Une lettre faisant consensus a été envoyée à la directrice et quelque temps plus tard sa réponse nous indiquait qu’elle prenait en compte nos remarques « fort judicieuses », écrivait-elle, et que le nécessaire allait être fait. Nous remerciant d’avoir eu le souci de cette amélioration…

Et la porte automatique fonctionne toujours ! »

Catherine, Marie-Claude, François… et Colette

Journée de la résolution des conflits

Journée de la résolution des conflitsAujourd’hui est la Journée de la résolution des conflits promue journée internationale depuis 2005. Cette initiative est née de l’Association pour la Résolution des Conflits.

Les promoteurs ont imaginé cette journée pour :

  • Sensibiliser à la médiation, à l’arbitrage, à la conciliation et aux autres moyens créatifs et pacifiques de résolution des conflits ;
  • Promouvoir la résolution des conflits dans les écoles, les familles, les entreprises, les communautés, les gouvernements et le système juridique ;
  • Reconnaître les contributions significatives des conciliateurs ;
  • Obtenir une synergie nationale en organisant des célébrations le même jour dans tout le pays et dans le monde entier.

Ce matin, la radio RCF a célébré cette journée d’une manière légère mais sérieuse en confiant le sujet à son lexicologue qui décrypte un mot chaque jour dans une courte intervention de 2 minutes et demie.

Écoutons :


Le texte est disponible en se rendant sur la page de la radio : Un mot, un jour

18e salon international de la gravure

18e salon international de la gravurePatricia Gérardin nous fait part de la tenue du 18e salon international de la gravure de Morhange (57340) du 15 au 30 septembre 2018. Sept artistes exposeront : Allemand, Cohen, Gerardin, Henault, Laborde, Werner, Zarko. 

Le vernissage de l’exposition aura lieu le samedi 15 septembre à 17 heures. Il est possible de se déplacer de la région pour entourer Patricia.

Pendant sa présence au salon, son atelier de la Bottega continuera d’être ouvert au 20 rue Taison de Metz. Elle y accueille les expositions de plusieurs artistes.

Télécharger ici l’invitation au 18e salon de Morhange.

Consulter le site de Patricia en cliquant ici.