5- Vie sociale et art

Edgar Morin écrit sur la fraternité

Mon épouse vient de m’offrir un livre pour mon anniversaire : « Tiens ! Edgar Morin écrit sur la fraternité ». J’ai toujours été attiré par les écrits sur l’idéal de fraternité, qui sont source d’inspiration.

Edgar Morin écrit sur la fraternitéEdgar Morin vient de publier un petit livre de 50 pages : La fraternité, pourquoi ? (Éditions Actes Sud – Juin 2019). Voici ce qui est écrit sur la quatrième de couverture :

« Liberté, égalité, fraternité » ces trois termes sont complémentaires, mais ils ne s’intègrent pas automatiquement les uns aux autres : la liberté, surtout économique, tend à détruire l’égalité ; imposer l’égalité est une atteinte à la liberté. Donc le problème est de savoir les combiner. On peut édicter des lois qui assurent la liberté ou qui imposent l’égalité, mais on ne peut imposer la fraternité par la loi. Elle doit venir de nous. Il nous faut associer et combiner liberté et égalité, quitte à faire des compromis entre ces deux termes, et susciter, éveiller ou réveiller la fraternité.

La reconnaissance de notre humanité commune et le respect de ses différences sont les bases sur lesquelles pourrait se développer la fraternité entre tous les humains face à notre destin commun dans une aventure commune.
La suite >

Labo de la Fraternité

Labo de la FraternitéIntéressons-nous au travail du Labo de la Fraternité.

Après la terrible année 2015, le Labo de la Fraternité a été créé pour rassembler les forces qui construisent des anticorps face à la haine et au terrorisme. Le Labo de la Fraternité est piloté par 8 organisations fondatrices et rassemble aussi 12 autres acteurs de la fraternité. Un outil important est son Baromètre de la fraternité.

Depuis 2016, le Labo observe les réactions et le comportement des Français vis à vis de la fraternité, de la diversité, du vivre ensemble. nous ressortons, ici, quelques résultats qui peuvent inspirer notre propre action en l’enrichissant de ces informations.

Labo de la fraternité

Cliquer sur le graphique pour l’agrandir

Ce Baromètre nous révèle que si près de 70 % des français considèrent leur pays comme généreux, seulement un peu plus de la moitié le considèrent comme fraternels et deux tiers des Français expriment encore une méfiance envers autrui. La suite >

L’accueil d’une famille de réfugiés

L'accueil d'une famille de réfugiés

La maison d’accueil et Philippe

C’est l’histoire de l’accueil d’une famille de réfugiés albanais. C’est une histoire qui commence au début de juillet 2017. Peut-être même avant, lorsque la décision a été prise de quitter l’Albanie, disant au-revoir à leurs amis des Focolari, là-bas ; la vie y étant devenue impossible pour eux.

Les obstacles qu’ils ont rencontrés sur leur chemin au début (panne de voiture et divers changements) « ne les ont pas détournés de la route » selon l’expression du père de famille. Partis sans adresses et avec les seuls numéros de téléphone en Albanie, c’est providentiellement qu’ils se sont retrouvés accueillis dans la communauté des Focolari de Châtillon, en région parisienne. Ils y sont restés plusieurs semaines.

Le signe pour la communauté du nord de la Vendée

La suite – et le début pour nous – se déroule au cours du rassemblement des Focolari de 2017, à Ploërmel. Bernard, de la communauté de Châtillon, présente la situation et suggère à Philippe que la famille serait bien accueillie en Vendée. Après quelques jours, celui-ci a estimé pouvoir recevoir la famille chez lui et il engage un plan : il écrit à quelques personnes de sa paroisse et il pose la question de confiance à nous, de la communauté Focolari du nord de la Vendée : « Si je réponds positivement à Bernard, m’accompagnez-vous ? ».
La suite >

Être reconnaissant

Être reconnaissantC’est un épisode qui met en action un voisin envers qui on peut être reconnaissant.

C’est un certain dimanche matin, il y a quelques mois, un matin de 4 novembre. Nous partions pour une fête de famille et nous devions rentrer 3 jours plus tard.

Je descends au sous-sol et rejoins la voiture garée devant la porte de garage.
Je déplace la voiture au bord de la rue avec l’intention de redescendre fermer la porte du garage.
Arrivé devant la maison, j’entreprends de charger les valises.
Nous sommes prêts ! Alors, nous partons.
La porte du garage n’est pas visible de là où est stationnée la voiture.
La suite >

Hommage d’un jeune à ses parents

Hommage d'un jeune à ses parentsC’était il y a quelques semaines, nous avons été invités pour les 30 ans de mariage d’un couple. Au cours de la soirée qui rassemblait une trentaine de personnes – parents et amis – un de leurs quatre garçons a voulu s’exprimer avec sa personnalité et donner de soi, comme ses frères. Il avait préparé un texte que nous appellerons : hommage d’un jeune à ses parents.

C’est avec émotion que nous avons entendu ce garçon dont vous comprendrez, à la lecture, qu’il est porteur d’un handicap. Il a lu le texte qu’il avait écrit lui-même. Ce garçon s’accroche à la vie malgré ses limites : il persévère et il a obtenu son diplôme de paysagiste puis un poste dans une entreprise. Ses parents sont attentifs à le soutenir quand cela se complique pour lui.

Appréciez cette déclaration : La suite >