Formation

Nouveau projet associatif des SSF

Nouveau projet associatif des SSF« Penser ensemble pour agir et travailler au bien commun » ainsi débute le texte du nouveau projet associatif des SSF sur lequel il était proposé de réfléchir pour lui donner corps au cours de ces trois jours de « rencontres du christianisme social » les 2, 3, 4 novembre. C’était à Nogent-sur-Marne (lycée Albert De Mun) au cœur du diocèse du Val de Marne. Nous avons interrogé Jean-Marc Chanel qui conduisait un petit groupe de cinq personnes du Mouvement des Focolari-Humanité Nouvelle à la 93ème session des Semaines Sociales de France.

 

H.N. : La session de 2018 des Semaines Sociales de France a été pensée différemment des précédentes. Un nombre de participants réduit et, aussi, un petit nombre du Mouvement des Focolari-Humanité Nouvelle. Quelle était la caractéristique, cette année ? La suite >

Les Entretiens de Chartreuse commencent demain

Les Entretiens de Chartreuse commencent demainLes Entretiens de Chartreuse commencent demain. Les organisateurs accueilleront une soixantaine de participants dans le très agréable cadre de Saint-Pierre-de-Chartreuse.

Ils entendront une dizaine d’intervenants sur le thème « La ville, enfer ou paradis ». Gageons que ces interventions seront suivies d’échanges intéressants avec les participants qui apporteront leur expérience personnelle et collective. la ville étant l’univers le plus « humain » que les hommes aient jamais inventé, c’est aussi le lieu de toutes les détresses, de toutes les violences, en un mot le lieu le plus « inhumain » qui soit. Et pourtant la ville est en passe de devenir le lieu de vie de la plupart des humains et le lieu de toutes les décisions qui les concernent. Il est donc indispensable de réfléchir à la ville comme entité politique, économique, sociale. Et de se demander : est-elle un destin ? Ou au contraire un projet ? Est-il possible de l’influencer, de l’humaniser ? Comment ? À quel niveau ? Et à quel prix ?

Les titres des interventions : La suite >

Une nouvelle session des Semaines Sociales de France

Une nouvelle session des Semaines Sociales de France

Une nouvelle session des Semaines Sociales de France se déroulera du 2 au 4 novembre 2018. Une teinte particulière à cette session puisque les SSF se proposent de faire le point sur leur raison d’être avec ce thème : Chrétiens engagés – Rencontres du christianisme social.

Les SSF font cette pause après s’être arrêté sur des grands thèmes qui interrogent la société comme L’Europe (2017), L’Éducation (2016), Les Religions et les cultures (2015),  L’homme et les technosciences (2014), Réinventer le travail (2013), Hommes et femmes (2012 avec un apport de la présidente du Mouvement des Focolari), etc. Depuis 1904, les SSF ont animé des réflexions dont bon nombre de conclusions ont été des forces de proposition pour la société.

Pour une information et pour l’inscription, cliquer ici.

La beauté de la diversité

La beauté de la diversitéLes traits des visages et leurs couleurs disent la diversité. Il suffisait de jeter un coup d’œil dans la salle, depuis la scène pour le remarquer : les 300 participants, de divers engagements dans le Mouvement des Focolari, sont arrivés de 31 pays du monde, nécessitant 11 traductions simultanées. Du 28 février au 4 mars, ils ont travaillé sur « La beauté de la diversité », un rendez-vous qui fait partie du parcours OnCity, commencé en 2016 à Castel Gandolfo.

Il y avait un besoin, exprimé depuis de nombreuses parties du monde, de contribuer à l’incarnation de la fraternité. En ce dixième anniversaire du décès de Chiara Lubich, la fraternité est de plus en plus reconnue comme un moteur du changement social. Il existe en effet des réseaux de relations humaines, professionnelles, politiques, de voisinage, capables de développer une nouvelle manière de vivre la vie sociale. En même temps, il y a encore des « tunnels », souvent obscurs, qui doivent être éclairés par le dialogue. La suite >

École d’Humanité Nouvelle

École d'Humanité NouvelleEn Italie on la nomme École d’Humanité Nouvelle, il est probable qu’en France on l’aurait appelé Université…

Dans la suite de la manifestation OnCity de 2016, il s’agit d’installer un parcours de suivi. Pour rappel, l’ambition de OnCity est de créer un réseau, d’allumer comme des phares pour rendre la planète « habitable » . Ambitionner de rendre nos lieux de vie, nos cités, comme des endroits où on se sent bien ensemble parce que la fraternité y est la règle adoptée par la majorité. Quant la majorité vit de cette façon, les autres se laissent gagner, conquérir, par ce qui fait baisser les tensions. On peut écrire que OnCity, s’est « allumer » (switch on) la fraternité dans la cité.

Voir le programme de ces 5 journées en cliquant ici.

Pour nous contacter : le module de correspondance à droite de cette page.